• Karibu France

  • Karibu France

Ancien domicile personnel du président, la résidence sociale ou s’exerce notre activité héberge aujourd’hui cinq familles sans résidence stable, adressées par les services sociaux en l’attente d’un relogement social

L’hébergement a lieu dans un pavillon situé à Meudon dans les Hauts de Seine, il repose sur l’habitat partagé, un esprit fraternel, et ce depuis 42 ans. 270 personnes ont pu ainsi être hébergées

Le défi est considérable dans ce département situé en zone très tendue : 108 000 ménages demandaient un logement social en 2018alors que l’offre n’était que de 11 800

L’association est associée aux travaux de l’observatoire scientifique de la précarité et du mal logement (OPML92) (faire un lien) et le collectif des associations citoyennes et fraternelles des Hauts de Seine qui regroupe une vingtaine d’associations du secteur

Le travail d’accompagnement repose sur la libre adhésion des familles une vision ou chacun est acteur de sa vie, un partenariat actif, les valeurs promues par l’abbé Pierre, un principe de fraternité désintéressé, unengagement fort dans les lieux de réflexion et de formation

Nous avons reçus le soutien de la mairie de Bagneux puis de celle de Meudon, et notre taux de sortie positive vers le logement des résidents a pu être porté à 29% annuel au moment où le taux de sortie globale dans le département n’était que de 12%

Notre propriétaire a souhaité reprendre la gestion des lieux au motif d’une réhabilitation Ses dernières propositions  de janvier 2019 si elles étaient appliquées mettraient fin à notre activité historique en nous retirant la gestion des résidents et de la structure tout en nous laissant une pièce mais sans indiquer le prix de location.

Nous défendons une vision différente reposant et la nécessaire alliance des acteurs du social, bailleurs et gestionnaires au service des exclus pour réaliser un accord de réhabilitation, conformément à la vision défendue par de nombreux acteurs du secteur et même inscrite le site de notre bailleur.

Nous nous sommes mobilisés et avons reçus le soutien des habitants du quartier, du Maire, de nombreuses personnalités dont deux anciens préfets de région, nous avons été reçus trois fois en préfecture, et avons été primés par le Geste d’Or au titre de l’innovation de notre projet architectural alternatif.

Nous sommes admiratifs des soutiens reçus qui nous empêche de désespérer sur le sens des valeurs de nos concitoyens et notre association reste bien vivante avec une centaine d’adhérents et donateurs

Il nous reste a trouver un compromis qui soit honorable, techniquement viable et nous respecte.

Visite d’Etienne Pinte, Président du Conseil National des politiques de lutte contre les exclusions (CNLE), au siège de l’association